Investissement dans l’immobilier locatif

L’immobilier locatif est un secteur d’activité très prisé. Il renvoie à l’achat de biens immobiliers de tous types (résidentiel, commercial et industriel) dans l’optique de les mettre en location. C’est fort de cette rentabilité avec un faible taux de risques que l’immobilier locatif attire de nombreux investisseurs.

Quels sont les différents types d’immobiliers locatifs qui existent ?

On peut dénombrer l’existence de trois types d’immobiliers locatifs :

  • L’immobilier locatif d’habitation

Qui englobe uniquement les biens d’habitation tels que les maisons, immeubles de résidence, appartements, studios, etc.

  • L’immobilier locatif commercial

Qui englobe les biens commerciaux tels que les bureaux, lieux de commerce, parkings, terrains etc.

  • L’immobilier locatif industriel

Qui englobe les biens industriels tels que les entrepôts, les entreprises etc.

Quelles sont les précautions préalables à un investissement dans l’immobilier locatif ?

L’investissement dans l’immobilier locatif dépend fortement des moyens financiers à disposition. Il importe de faire une étude approfondie pour évaluer l’impact que pourrait avoir cet investissement sur l’ensemble du budget alloué à l’investissement. Plusieurs précautions doivent être prises.

Analyse de la situation géographique et des prix généralement pratiqués

Il est nécessaire de s’assurer que le bien immobilier sur le point d’être acquis correspond à la demande la plus récurrente dans la zone. Il est également nécessaire d’investir dans des zones en plein essor, facilement accessibles, avec une démographie croissante et proche des infrastructures de premier ordre. Une comparaison entre le loyer envisagé et ceux pratiqués dans la zone doit être faite afin de s’assurer des potentiels profits. L’étude de la qualité du logement, sa consommation en énergie, et des éventuelles charges doivent également être effectuées.

L’évaluation de l’impact de la possession d’un bien immobilier sur vos finances

De nombreuses dépenses vont s’ajouter au prix d’acquisition et il est primordial de se rassurer de posséder les moyens d’y faire face.

  • Les dépenses liées aux travaux d’aménagement du bien acquis ;
  • Les charges, lorsque le bien est situé dans un immeuble, il existe des dépenses liées aux services d’entretien, de sécurité etc. ;
  • Les frais à verser au professionnel auquel le bien pourrait être confié ;
  • La taxe sur les propriétés ;
  • Les assurances.

Par ailleurs, une situation d’inoccupation du bien acquis entraînerait des dépenses supplémentaires sur une durée indéterminée.

Quels sont les avantages d’un investissement dans l’immobilier locatif ?

L’investissement dans l’immobilier locatif, bien que considéré comme un secteur d’activité prisé par effet de mode, regorge d’avantages.

L’investissement dans l’immobilier locatif est lucratif

En effet, aucun projet locatif n’est mis en place sans étude préalable car il nécessite d’énormes ressources financières. L’investissement dans l’immobilier locatif peut être rentable de plusieurs manières :

  • La plus-value, c’est le profit réalisé suite à la vente du bien. La valeur de la pierre croit à mesure que passe le temps ;
  • Le loyer, il est versé par les locataires de manière mensuelle, trimestrielle ou annuelle selon l’agrément et ceci jusqu’à ce que le bien cesse de vous appartenir ;
  • L’avantage fiscal qu’offrent les lois promulguées par l’État français pour encourager les investisseurs à se lancer dans des projets locatifs. Plus grand est l’investissement moindre sont les frais fiscaux et ceci dans la durée.

L’investissement dans l’immobilier locatif est une assurance retraite

La confiance n’est plus vraiment au beau fixe en France concernant le fonctionnement du système de répartition des pensions retraites. Du coup il est préférable d’anticiper le départ à la retraite le plus tôt possible à travers des investissements et l’investissement dans l’immobilier locatif est en pôle position au sein de la société. De manière concrète investir dans la pierre constitue un patrimoine immobilier qui peut être vendu dès le départ à la retraite ou demeurer une source de revenus par la perception régulière du loyer.

L’investissement dans l’immobilier locatif réduit les impôts

L’investissement dans l’immobilier locatif offre de nombreuses possibilités de défiscalisation. Cela passe par la mise en application de quelques règles. En effet il faut s’assurer de la qualité du bien mis en location, être sûre qu’il répond aux critères recommandés par les lois régissant l’habitat. Il faut savoir que la défiscalisation varie en fonction de votre situation fiscale. Les principales lois régissant la défiscalisation dans le cadre de l’investissement dans l’immobilier locatif sont :

  • La loi Pinel

Elle régit l’immobilier locatif des biens neufs et la réduction peut atteindre 21%.

  • La loi Malraux

Celle-ci régit l’immobilier locatif des biens vieux rénovés pour lesquels la réduction sur les dépenses en rénovations effectuées peut atteindre 30%.

  • La loi censi-bouvard

Elle régit l’immobilier locatif meublé ; avec elle la réduction des impôts peut atteindre 11% de la valeur du bien.

L’investissement dans l’immobilier locatif augmente les revenus

En possession d’un capital et à la recherche d’un placement qui pourrait produire des bénéfices, l’investissement dans la pierre constitue une des meilleures alternatives. Car, en plus du loyer mensuel, des revenus fonciers peuvent également être perçus à condition d’avoir bien géré la fiscalité de ces revenus. Une augmentation de revenus est facilement réalisable et le capital investi peut être récupéré à tout moment à la suite de la vente du bien immobilier. Il est néanmoins déconseillé de recourir au crédit bancaire dans cet investissement ci.

L’investissement dans l’immobilier locatif bâtit un capital

La constitution d’un capital sur le long terme représente le début d’une gestion de patrimoine et passe par l’investissement dans la pierre à long terme. La plupart du temps il se fait au travers d’un crédit bancaire. Il est recommandé, lorsque la possibilité existe, de contracter un crédit bancaire pour la mise sur pied d’un projet immobilier locatif afin d’en augmenter les profits. D’autant plus que le crédit est en grande proportionnalité remboursé par les locataires et éventuellement par une réduction d’impôts. La mise sur pied d’un projet immobilier locatif est un moyen (forcé) d’épargner pour les personnes qui ont des difficultés à le faire.

L’investissement dans l’immobilier locatif prévoit la succession

La succession doit être mûrie et préparée au mieux afin qu’elle se fasse sereinement et qu’il ne subsiste aucun point d’ombre concernant la vente ou la gestion de votre patrimoine immobilier. L’investissement locatif rend plus évidente la prévision et la répartition du patrimoine immobilier et ceci peu importe le moment. La possibilité de morcellement du patrimoine immobilier permet de maximiser la répartition ; ainsi d’aucun pourront bénéficier de la nue-propriété (droit de disposer d’un bien sans en percevoir les revenus) alors que d’autres auront droit à l’usufruit (droit d’user d’un bien et d’en percevoir les revenus sans en être le légitime propriétaire). Le choix est vôtre de transmettre votre patrimoine aussi bien en pleine propriété qu’en nue-propriété en fonction des objectifs de succession visés et chacune de ces caractéristiques a ses avantages fiscaux.

Quelle est la position des organismes financiers par rapport à l’investissement dans l’immobilier locatif ?

Les organismes financiers sont généralement disposés à accorder des prêts pour des investissements dans l’immobilier locatif et ne réclamer aucun apport. Le prêt pour l’investissement locatif constitue un prêt classique (crédit amortissable ayant un taux arrêté distribué par les établissements financiers.) mais votre taux d’endettement à venir ne peut excéder 33% de vos allocations mensuelles impôts exclus. Le calcul du taux d’endettement est toujours effectué. 

L’investissement dans l’immobilier locatif lorsqu’il est effectué avec caution, après réflexion et de manière intelligente donne généralement accès à la liberté financière car l’immobilier est une assurance de richesse. 

Quels sont les différents types d’immobiliers locatifs qui existent ?

Les différents types d’immobiliers locatifs existants sont : - L’immobilier locatif d’habitation ; - L’immobilier locatif commercial ; -L’immobilier locatif industriel

Quelles sont les précautions préalables à l’investissement dans l’immobilier locatif ?

Les précautions préalables à l’investissement dans l’immobilier locatif sont : L’analyse de la situation géographique, des prix généralement pratiqués et l’évaluation de l’impact de la possession d’un bien immobilier sur vos finances.

Quels sont les avantages de l’investissement dans l’immobilier locatif ?

L’investissement dans l’immobilier locatif est lucratif, il constitue une assurance retraite, réduit les impôts, bâtit le capital, augmente le revenu et prévoit la succession.

À quoi renvoie l’investissement dans l’immobilier locatif ?

L’investissement dans l’immobilier locatif renvoie à l’achat de biens immobiliers de tous types (habitation, commercial et industriel) pour la location.

Quelle est la position des organismes financiers par rapport à l’investissement dans l’immobilier locatif ?

Les organismes financiers, lorsque le projet immobilier locatif est bien muri et présente un potentiel certain, sont généralement coopératifs au point d’accorder des crédits financiers sans apport.

Image
4.5 / 5
Image

EXCELLENT

18 avis clients