Implanter son entreprise en France : 8 étapes clés !

Si l’État français a mis en place des outils et mécanismes afin d’alléger la complexité de la création d’entreprise, cette dernière peut encore sembler trop difficile pour un grand nombre de futurs entrepreneurs. Avec la numérisation des services, il est ainsi possible de créer son entreprise en seulement 24 heures. Pour ce faire, vous devrez respecter certaines démarches et procédures.

Découvrez dans notre nouvel article Valoris les 8 étapes clés pour implanter votre entreprise en France.

  1. Penser votre projet

  2. Tout projet part d’une idée. C’est d’ailleurs la base de toute initiative entrepreneuriale. De ce fait, vous devez avoir en tête un projet d’entreprise, ainsi que la manière dont vous voulez faire fonctionner votre future structure. Il est généralement conseillé aux entrepreneurs de disposer de connaissances et compétences dans le domaine au sein duquel ils souhaitent se lancer.

    Les premières réflexions de création d’entreprise consistent à procéder à une étude de marché. En effet, le marché français pullule de concurrents et il serait délicat de s’engager sans étude de faisabilité. Vous devrez identifier vos cibles, le degré de visibilité, ainsi que les services et produits à promouvoir. En d’autres termes, vous devrez connaître les objectifs qui seront la raison d’être de votre société à créer.

  3. Valider votre projet de création d’entreprise

  4. Après avoir défini l’idée de création de votre entreprise, la prochaine étape consistera à valider votre projet. Pour ce faire, il convient de rédiger un business model. Ce document est à la fois le noyau et le socle de votre entreprise, car son rôle vise à établir le concept et la valeur ajoutée de la structure en gestation.

    C’est aussi grâce à ce document que vous pourrez obtenir un financement. Comment ? Par le simple fait qu’il précise la rentabilité et la durabilité de votre entreprise sur le marché.

    Votre modèle de business model devra contenir :

    • Vos clients ;
    • Vos partenaires et ressources clés ;
    • Votre proposition de valeur ;
    • Etc.
  5. La plus-value offerte aux clients

  6. Il s’agira de présenter les solutions que vous apportez à une population d’un environnement donné. Pour le faire correctement, il vous faut procéder au sondage ou aux questionnements afin de connaître l’implication des consommateurs.

  7. La manière dont l’offre arrive aux clients

  8. Vous pouvez présenter dans un premier temps l’accessibilité de vos produits et services aux clients. Pour cela, votre business plan doit préciser l’emplacement de votre entreprise.

    De plus, il doit présenter la politique commerciale que vous comptez mettre en place. Cela peut être les techniques commerciales de pull (entreprise va vers le client) ou de push (le client vient vers l’entreprise).

  9. La productivité financière souhaitée

  10. C’est principalement grâce à ce dernier point que vous pouvez espérer des financements des partenaires ou sponsors. En effet, sachez que les opérateurs prendront toujours le risque d’investir dans votre projet s’ils croient en celui-ci. Dans l’optique de minimiser le risque, il est généralement conseillé aux entrepreneurs de tester leurs idées.

    La méthode du Proof Concept est pour cela une bonne option. Il s’agit de vérifier si votre idée, innovante ou non, sera bien accueillie par vos potentiels clients. Le but de cette démarche permet soit de mettre fin à votre initiative, soit d’y apporter des modifications.

    Vous pouvez également procéder à la méthode du Minimum Viable Products (MVP). Elle se résume à proposer aux clients un produit réunissant les fonctionnalités de base, et donc de savoir si le produit sera viable sur le marché.

    Il est important de noter que la phase de test permet également de déterminer les potentiels clients de votre entreprise.

  11. Rédiger un business plan

  12. Rédiger son business plan revient à effectuer une étude de marché. A cet effet, votre business plan doit tenir compte des concurrents locaux ou hors du territoire français. Ce document primordial doit également préciser les habitudes de consommation de votre cible mais aussi ses besoins.

    La rédaction d’un business plan est une étape décisive en ce sens qu’elle permet de connaître la rentabilité et la durabilité de votre entreprise. Un business plan fiable vous permet également d’obtenir des aides financières en vue de la création de votre entreprise.

  13. Choisir un statut juridique pour votre entreprise

  14. Le statut de votre entreprise précise quel sera son fonctionnement. Il permet de connaître le degré d’autonomie ou d’association d’une structure, mais aussi sa personnalité juridique.

    Dans le cadre de vérification des fonds d’entreprise, certaines structures ont l’obligation de faire appel à un commissaire aux comptes. Celui-ci certifie les comptes lorsqu’il atteint un certain seuil.

    Les différents statuts de sociétés françaises auxquels vous pouvez prétendre sont :

    • Entreprise individuelle (EI) ;
    • Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
    • Société à responsabilité limitée (SARL) ;
    • Société anonyme (SA) ;
    • Société par actions simplifiée (SAS) ou société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ;
    • Société en nom collectif (SNC) ;
    • Société coopérative de production (SCOP) ;
    • Société en commandite par actions (SCA) et société en commandite simple (SCS).

    En fonction de la forme de la société, certaines mentions peuvent être obligatoires lors de la rédaction de votre statut d’entreprise.

    Il peut s’agir :

    • Des apports de chaque associé ;
    • Des formes juridiques ;
    • De l’objet social ;
    • Des modalités de son fonctionnement, entre autres.
    • De la raison sociale et du nom de l’entreprise ;
    • De l’adresse du siège social de la société ;
    • Du montant du capital social ;
    • De la durée de la société ;
    • Etc.

    Cette étape est souvent suivie de la rédaction du dossier de création d’entreprise. Vous devez alors nommer le ou les dirigeants et déclarer le capital social.

    Les sociétés françaises sont contraintes d’avoir un capital social allant de 1 à 37.000 euros selon leur statut juridique.

    Enfin, à propos des entreprises étrangères en France, certaines contraintes supplémentaires peuvent être demandées.

  15. Immatriculer votre société

  16. L’immatriculation est la dernière étape de création d’entreprise. Elle peut encore être qualifiée d’acte de naissance d’une société. Le document d’immatriculation détermine la personnalité morale de votre structure. L’immatriculation est importante en ce sens qu’elle vous permet de fonctionner sur le territoire français en toute légalité.

    Tout autant, ce document vous permet d’avoir plusieurs filiales adossées à une société ou maison mère.

Implanter son entreprise en France revient à se positionner dans un environnement concurrentiel. Un mauvais départ peut vous amener à mettre la clé sous la porte. Aussi, il peut arriver que l’oubli de certaines étapes vous conduise devant un tribunal de commerce.

Une fois ces étapes terminées, vous aurez devant vous deux options : la première consiste à procéder à l’achat d’un local commercial ; la seconde à signer un contrat de bail.

En plus de nos guides immobiliers, sachez que nos experts Valoris vous accompagnent durant chaque étape de vos démarches immobilières, pour l’achat comme pour la location de votre futur local commercial !

Votre expert en immobilier

Contactez-nous

Quelles sont les étapes de création d’une entreprise en France ?

Les étapes de création d’une entreprise en France sont :

  • La réflexion du projet ;
  • La validation du projet ;
  • … ;
  • La rédaction du business plan ;
  • Le choix du statut ;
  • Et l’immatriculation.

Est-il possible de créer son entreprise en moins de 24 heures ?

À l’aide de la digitalisation des services administratifs, il est désormais possible de créer son entreprise en seulement une journée.

Quel est l’organe compétent pour régler les contentieux d’entreprise ?

Vous devez vous rendre devant un tribunal de commerce afin de régler tout contentieux d’entreprise.

Les entreprises étrangères peuvent-elles s'implanter en France ?

La France est un pays ouvert aux entreprises étrangères. Celles-ci doivent cependant respecter certaines conditions, dont l’obtention d’un visa long séjour.